Actualités

27 octobre 2017

Actualités, stick, Théâtre

Rouge définitif

Photo © Bartosch Salmanski

En pleine prise de parole des femmes sur les agressions sexuelles et harcèlements sexistes qu’elles ont eu à subir (#balancetonporc,#metoo, #moiaussi), nous reprenons Rouge Défintif, le 28 octobre à l’Espace Culturel du Parc à Ribeauvillé.

•••

Construit autour d’Ecchymose et de Remontée des Naufrages d’Anne Monteil-Bauer, ainsi que de bribes de témoignages, d’enquêtes et d’études sur le viol et les violences faites aux femmes, Rouge Définitif met en scène l’accouchement délicat d’une parole à la fois intime et politique.

Dans un espace mental et onirique, quatre femmes fouillent leur mémoire et reconstituent, dans une langue à la fois clinique et sensible, la profanation dont elles ont été les victimes.

Mais c’est en survivantes qu’elles parlent, en actrices de leur vie. Loin de toute exhibition, de toutes larmes ou de tout apitoiement, elles rendent compte du réel, d’une réalité que seule la poésie sait traduire sans la souiller.

Les mots sortent en récits fragmentés, soutenus par la vidéo, la danse et la musique, et se dressent contre le silence, contre l’oubli et la banalisation, contre tous les « tais-toi » qui redoublent la peine.

Conception et adaptation : Clarisse Hagenmuller, Anne Monteil-Bauer

Mise en scène : Anne Monteil-Bauer

Accompagnement chorégraphique : Marie Dufaud

Jeu : Béatriz Beaucaire, Clarisse Hagenmuller, Hélène Hoohs, Anne K Lejeal

Vidéo et effets sonores : Marc Linnhoff

Lumières : Raphaël Siefert

Maquillage : Anne K Lejeal

Musiques :

Trio opus 11 de Fanny Mendelssohn, Traces de Meredith Monk, Interlude d’Ernest Chausson, Trio pour flûte, violoncelle et piano de Marcelle de Manziarly, Nonette opus 38 de Louise Farrenc.

Photo © Bartosch Salmanski

Photo © Bartosch Salmanski

photo@Marc Linnhoff

Vidéo@Marc Linnhoff